THEATRE DU PUZZLE

THEATRE DU PUZZLE

Oxfam - Randonnée nocturne de préparation du 11 - 12 mai 2013

11-12 mai 2013 – de Brochon à Brochon,

une belle rando nocturne

 

11-12 mai 2013 - de Brochon à Brochon, une belle rando nocturne dans nos actions rando-brochon-11-05-2013-12-224x300  Auditorium de Dijon

 

En  descendant le boulevard de l’Université à Dijon en direction du boulevard Voltaire, en direction du quartier de l’Auditorium pour retrouver d’autres marcheurs (eh oui la solidarité commence par le co-voiturage !), on apercevait, dans la nuit tombante, quelques personnes pressées rentrant chez elles, des clients sortant d’un Domino’s Pizza. On pouvait imaginer que la soirée se passerait au chaud dans une maison ou dans un appartement, que leur nuit serait douce au fond d’un lit.

Paradoxalement, sachant le chemin que nous allions suivre depuis Brochon dans une joyeuse obscurité, on pouvait se dire que pour nous, le temps d’activité diurne n’était pas fini, bien au contraire. C’était notre journée nocturne qui commençait… Récit…

 

rando-brochon-11-05-2013-101-252x300 dans nos actions   Eolienne de Brochon  

 

Onze heures du soir vers l’éolienne de Brochon. Le village est endormi. Ou presque. Une lumière dans une petite maison de cette ruelle qui monte au-delà de la salle des fêtes. Trois marcheurs arrivant en voiture semblent deviner que c’est le lieu d’habitation d’une compagne de rando. La voiture s’arrête. L’un des passagers sort du véhicule pour aller prévenir de leur arrivée. On imagine déjà la discussion : – Salut ! ça va ? – Ouais, super ! – Une belle rando en perspective. – Génial ! – Tu….

Euh… une personne inconnue ouvre la porte… euh… Visiblement il y a erreur sur la personne.

-          La personne que vous cherchez est vigneronne ? demande celle-ci.

-          Euh… pas du tout ! Excusez-nous, on a dû se tromper de maison.

Pas de doute, le petit groupe comprend son erreur quand trois habitations plus loin, ils font face à ce qu’il cherchait, mais là pas de lumière. Tout est fermé.

Plus haut dans la rue, ils retrouveront leurs partenaires de randonnée, lumière frontale allumée et clignotante. Franche rigolade à l’idée de cette dame qui ouvre à 11 heures à un inconnu qu’elle n’attendait pas. L’esprit de cette nuit est déjà installé.

Devant le petit parc de l’ancienne éolienne de Brochon, se retrouvent les marcheurs d’Oxfam : 3 membres de l’équipe de la Ligue des Just’à Pied-ESC Dijon, Une représentante des Graines de Champions, une de l’équipe de l’Envolée en Marche et l’équipe des 4 Pièces du Puzzle au grand complet, avec leur remplaçante attitrée. De plus, deux amis sont venus compléter le groupe pour un périple court. Ils ont laissé une voiture sur la place de Chamboeuf d’où ils repartiront au milieu de la nuit.

C’est le départ. La montée sur le plateau par un large chemin. Sont-ce les discussions ou le plaisir des retrouvailles, toujours est-il que le groupe marche à vive allure, traverse le bois dans de belles foulées, puis débouche sur le plateau de Chamboeuf une heure plus tard. Vitesse moyenne :4,86 km/h, vérifiée sur l’application smartphone de l’un des marcheurs.

 

rando-brochon-11-05-2013-01-300x291   Minuit sur le plateau de Chamboeu

f

Le rendez-vous fixé chez l’amie chambetaise pour le café est fixé à une heure du matin. Il y a donc une heure d’avance sur l’horaire, point d’autant plus important que l’objectif du groupe est d’arriver à Brochon au retour pour le lever du soleil, pas en pleine nuit. Il est donc décidé de contourner le village par des chemins qui forment une sorte de rocade caillouteuse autour de la colline sur laquelle il est bâti. Avec une précision presque suisse, les marcheurs arrivent à la ferme des amis Chanchan et Bernard à l’heure dite. Le café est déjà sur la table, avec les tasses, les cuillères, le sucre et… une grosse brioche ainsi que des bonbons dont des Chocobons, détail qui aura son importance par la suite. C’est une grosse demi-heure sympa, les amis se retrouvent, d’autres se découvrent. Il y a le plaisir évident et insolite de ce rendez-vous café de la nuit, quelque chose d’impromptu qui donne du piment à cette marche. Ces moments qui font que la vie trouve du sens hors des chemins battus. Ce sentiment étrange et diffus que l’ordinaire est battu en brèche, qu’on est bien installé dans ce désordre des choses. C’est le temps où se construisent les légendes et les mythes comme celui du marcheur survitaminé gavé aux Chocobons, sa drogue, son EPO, sa testostérone, son anabolisant, sa somatotropine. C’est pour cela qu’il est toujours heureux sur les chemins de la nuit, devisant joyeusement comme si la fatigue ne l’atteignait pas. La légende du marcheur heureux.

 

rando-brochon-11-05-2013-02-300x174 Café à Chamboeuf

rando-brochon-11-05-2013-13-300x225 Un marcheur survitaminé gavé aux Chocobons

 

Justement, cette installation passagère ne doit pas trop durer, histoire de ne pas perdre l’énergie de la marche. Il reste encore près de… 5 h et 30 min à randonner.

Les Oxfamiens reprennent la route, saluent les amis qui récupèrent leur voiture devant l’église. Sur la départementale déserte qui descend sur Clémencey, des groupes d’ombres à peine éclairées par les lampes frontales jouent à concurrencer les étoiles dans un ciel dégagé. La voûte céleste a les siennes par milliers, la terre en a quelques unes qui marchent allègrement.

 

rando-brochon-11-05-2013-071-300x275  Clémencey vers 2 heures du matin

 

Déjà Clémencey ! Déjà le chemin de la rente de Chamerey ! A ce rythme, autant dire que Brochon sera rallié bien avant le lever du soleil. Une décision s’impose : direction donc la Rente des Ecotois. Et c’est parti pour quelques kilomètres supplémentaires. Bon pied, bon œil (et bonnes frontales), les randonneurs plongent de l’autre côté. Alors que s’amorce une montée, un panneau indique le Leuzeu pas très loin. Tout le monde se met d’accord pour changer une nouvelle d’objectif : fini les Ecotois, bonjour le Leuzeu. Peu de temps après, des bâtiments en ruines et un petit ruisseau bruyant confirment que le col est atteint. C’est une pause bienvenue. Barres de céréales, boissons, photos, découverte de ce paysage éclairée par les frontales. Un beau cadeau en haut de la montée.

 

rando-brochon-11-05-2013-17-300x212 Nature sauvage au Leuzeu

rando-brochon-11-05-2013-19-300x179 Leuzeu

rando-brochon-11-05-2013-20-300x212 Ruisseau au Leuzeu

rando-brochon-11-05-2013-18-300x212  Parterre de fleurs au Leuzeu

rando-brochon-11-05-2013-03-300x212 Rosée de la nuit à la Ferme du Leuzeu

rando-brochon-11-05-2013-14-224x300 rando-brochon-11-05-2013-15-227x300 Les monstres souriants du Leuzeu

RETOUR ET DESCENTE VERS CLEMENCEY

rando-brochon-11-05-2013-04-300x165 Retour à Clémencey vers 4h30 du matin. 2 marcheurs et leurs frontales. 

rando-brochon-11-05-2013-16-300x244 Étirement avant la montée vers Chamerey
 

C’est alors le retour vers Clémencey, toujours un rythme soutenu. Le village est atteint vers 4h30 du matin. Le temps de quelques étirements et c’est le moment de remonter le chemin vers la Rente de Chamerey. Dans ces heures tardives de la nuit, l’obscurité bascule. On devine les premières lueurs du jour par une lente recomposition des couleurs et par les premiers chants d’oiseaux. Plus on regarde vers l’est, plus le ciel est clair. En arrière vers Clémencey, le paysage est encore sombre, impression renforcée par l’arrivée des nuages annonciateurs de pluie. Aucune goutte n’est tombée encore mais le firmament cache peu à peu ses étoiles et se charge en nuées. Très vite les dernières lampes frontales s’éteignent, plus besoin de lumières artificielles. Arrivés tout en haut dans le bois, la sensation est très nette. Les couleurs sont de retour, à commencer par le ciré jaune de Jean-Luc notre guide.

C’est la dernière étape en direction de Fixin. Il est 5h30 du matin. Une heure de marche encore avant d’atteindre les vignes. L’humeur est joyeuse malgré la fatigue qui commence à poindre. La perspective de l’arrivée et le lever du jour donnent de l’énergie. Effectivement, vers 6h et demi, le groupe descend la route goudronnée au milieu des Vignes sur les coteaux en contrebas de l’église de Fixey.

 

rando-brochon-11-05-2013-08-300x159 Arrivée à Fixin vers 6h30 du matin

rando-brochon-11-05-2013-09-300x207 Fixin endormi vers 6h30 du matin

rando-brochon-11-05-2013-06-300x189 

Les vignes en contrebas de l’église de Fixey vers 6h30 du matin

 

Il reste encore quelques hectomètres par les chemins au milieu des ceps pour rejoindre l’éolienne de Brochon et les voitures.

C’est une belle nuit qui s’achève avec à présent les premières gouttes de pluie, comme si les nuages avaient respectueusement attendu qu’on arrive pour arroser le sol.  Les randonneurs devaient initialement parcourir les chemins sur une vingtaine de kilomètres, mais avec les détours autour de Chamboeuf et le rallongement vers le Leuzeu, ils en auront parcouru 30.

Les marcheurs oxfamiens dijonnais ont encore renforcé leurs liens dans le plaisir d’être ensemble.

A présent, il reste quinze jours avant le grand rendez-vous d’Avallon. Marches de jour et de nuit se sont succédé pour la préparation. Sous les nuages ou sous la pluie, sous le soleil aussi. 20 km, 30 km, 40 km aussi. Ce sont plusieurs centaines de kilomètres que les jambes et les corps ont avalés, enregistrés. Mais quoi qu’il arrive, l’intensité émotionnelle, physique et amicale des randos de préparation, des soirées de financement, fait autant partie du Trailwalker  que les 100 km à venir.

 

oxfam_logo1-150x150



13/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres