THEATRE DU PUZZLE

THEATRE DU PUZZLE

Cinéma / Invictus de Clint Eastwood

En ces temps où les rapports entre les peuples souffrent de graves dissensions entre les états (Israël-Palestine, Orient-Occident,…), davantage exacerbées par la crise économique, le film de Clint Eastwood « Invictus » vient rappeler avec brio la sagesse d'un homme exceptionnel : Nelson Mandela. Un homme avec sa foi en l'humain et dans le pardon pour passer outre les haines ancestrales.

  

 

  

  

  

 

Le film est tiré d'un essai écrit par un journaliste, John Carlin, ancien chef du bureau sud-africain du journal The Independent. Il est intitulé « Déjouer l'ennemi : Nelson Mandela et le jeu qui a sauvé la nation », sorti en France en novembre 2008. Ce même livre est reparu sous le titre « Invictus, Nelson Mandela » en février 2010, suite au film de Clint Eastwood.   

 

 

 

 

 

Ce livre a puisé ses sources dans des entretiens avec Desmond Tutu, Nelson Mandela lui-même et des dizaines de sud-africains engagés dans le mouvement d'émancipation de l'Afrique du Sud et ce formidable moment qui a vu ce pays gagner de manière inattendue la Coupe du monde de rugby 1995, un an après l'élection de Nelson Mandela.

 

 

 

  

 

 

Le film de Clint Eastwood montre un homme qui refuse la vengeance au nom de l'égalité des hommes et le nécessaire partenariat qui ne peut se faire qu'avec l'assentiment de tous. Morgan Freeman est formidable de vérité dans le rôle de Nelson Mandela, tout comme Matt Damon en un François Pienar, capitaine de l'équipe nationale de rugby d'Afrique du Sud, les célèbres Springboks.

 

 

Le film montre aussi la difficulté extrême d'unifier un peuple prisonnier de l'image d'une ex-Apartheid et qui voit en l'autre un ennemi quand ce n'est pas pire, un chien enragé à abattre. Morgan Freeman-Nelson Mandela, inspiré par ce très beau poème « Invictus » de William Ernest Henley écrit en 1873, et avec lequel il trouva les ressources de rester debout 27 ans en prison, a trouvé le chemin du pardon, unique possibilité  pour sortir des haines indénouables.

 

 

Sans tomber dans le pathos ou les bons sentiments, Clint Eastwood utilise tout son savoir-faire (déjà vu dans « Sur la route de Madison » par exemple) pour que passe l'émotion profonde du lien entre un homme et le peuple qu'il dirige, en l'aimant, en l'écoutant, avec une infinie bienveillance et une grande attention. 

 

 

Les scènes rugbystiques (qui d'après les experts sportifs seraient les moins réussies) donnent le frisson, à s'en croire sud-africain, même quand on voit en face l'équipe de France. L'osmose d'une équipe (prisonnière de la défaite) avec son public sont à l'image de l'unité d'un pays autour de son président, ancien prisonnier d'un système de partition. Très belles paraboles entre le sport et  le mouvement libérateur d'un pays.

 

 

Un film à voir au-delà de la simple approche de l'histoire de Nelson Mandela. Pour les idées fortes du pardon et de l'envie de vivre qui nécessitent toutes deux le besoin de tous les hommes contre la facilité de la haine.

 

 

 

 

  

  

Traduction littéraire

 

 

Dans la nuit qui m'environne

Dans les ténèbres qui m'enserrent

Je loue les Dieux qui me donnent une âme

A la fois noble et fière.

  

  

Prisonnier de ma situation

Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,

Je suis debout bien que blessé.

  

  

En ce lieu d'opprobes et de pleurs,

Je ne vois qu'horreur et ombres

Les années s'annoncent sombres

Mais je ne connaîtrai pas la peur.

  

  

Aussi étroit soit le chemin,

Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,

Je suis le mâitre de mon destin

Le capitaine de mon âme

 

  

William Ernest Henley (1873)

 

  

Ce poème souvent repris dans la culture populaire est le préfèré de Nelson Mandela. Le titre latin signifie "Invaincu, dont on ne triomphe pas, invincible". Ce titre d'ailleurs fut ajouté en 1900 par Arthur Quiller-Couch à ce poème qui n'en avait pas.

 

  " undefined>Invictus bande annonce 

 

Lien vers l'article sur le livre à la base du film "Invictus" :

Nelson Mandela - Déjouer l'ennemi / John Carlin



21/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres