THEATRE DU PUZZLE

THEATRE DU PUZZLE

Théâtre du Puzzle - "Maureen et William" au Bistrot de la Scène

Théâtre du Puzzle

"Maureen et William"

avec Marina Fleury et Jean-Luc Edouard

Texte et mise en scène : Pascal Marchand

 

Maureen et William 04.jpg

 

 

Une mégalopole quelque part en 2035.

 

Le centre-ville est devenu une ZND (Zone de Non-Droit).

 

Tout ce qui reste des services publics, ainsi que les principaux magasins se sont installés sur les aires d'autoroute de la Grande Ceinture automobile qui fait le tour de la cité. Ces aires autoroutières sont devenues des centres urbains à péage avec logements collectifs et habitations individuelles, là où se sont réfugiés ceux qui avaient les moyens de fuir la ZND, en clair les classes sociales les plus riches, au minimum les moins pauvres. 

 

Maureen et William, un couple d'anciens universitaires qui vit maintenant de petits boulots, ont réussi à trouver une casemate pas trop chère sur une des aires sud de la Grande Ceinture. Maureen travaille comme femme de ménage sur une autre aire d'autoroute qu'elle rejoint en bus. William travaille dans une entreprise du nord de la ville. Pour faire des économies et pouvoir payer le loyer de la maison, il traverse tous les jours la ZND au risque de sa vie. L'amour profond qu'ils se portent résistera-t-il à la mort qui rôde autour de leur vie ? 

 

Cette création du Théâtre du Puzzle date de 1999 et a été montée pour la première fois à Barges en 2001 avec dans la rôle de Maureen, déjà Marina Fleury, et dans le rôle de William, Pascal Marchand. 

La pièce fut remontée et jouée au Bistrot de la Scène en 2007 avec Hélène Duchêne dans le rôle de Maureen et toujours Pascal Marchand dans la rôle de William. Elle fut jouée sous la titre "La Grande Ceinture".

 

Cette troisième version a été présentée une première fois au Festival de la Plaine en octobre 2017. Remaniée encore depuis cette représentation, elle sera présentée de nouveau au Bistrot de la Scène le samedi 26 mai 2018

 

L'évolution de nos sociétés occidentales la rend encore davantage d'actualité. Ce qui n'était alors qu'une anticipation est devenue une réalité crue dans un certain nombre d'endroits. La maltraitance du lien social et l'inquiétude profonde que laisse entrevoir notre avenir justifie une nouvelle fois que le théâtre s'attarde sur ces sujets de société.

 

Que voulons-nous pour l'avenir de l'humanité ? Accepterons-nous sans broncher que la violence sous toutes ses formes (autant professionnelle, sociale, inter individuelle ou collective, ethnique, religieuse) devienne une normalité de notre quotidien ? Laisserons-nous sans réagir se détruire le tissu des relations humaines, les valeurs portées par la fraternité et la solidarité ? 

 

Le théâtre offre la possibilité de regarder plus intensément tout ce qui se trame dans les relations humaines. La pièce "Maureen et William", en particulier, présente, sans juger de leur choix, l'existence de deux êtres qui vivent en permanence dans l'urgence du lendemain. Leurs prospectives et leurs espoirs sont des sauts de puces sur le jour d'après, en espérant que leur amour sera encore vivant puisqu'ils se retrouveront encore. L'amour est le fil rouge de cette histoire on ne peut plus humaine, l'amour comme seule raison d'exister encore. 

 

La vie comme une urgence, l'amour comme une urgence, la paix comme une urgence, tout cela résonne fortement aujourd'hui pour bon nombre de personnes. Comme le chantait Yves Simon : "Qu'est-ce que sera demain ? Début ou la fin ?"

 

Dans un monde qui va toujours vite, souvent trop vite, sans s'attarder sur ceux qui n'ont pas la voix assez forte pour se faire entendre, l'art en général et le théâtre en particulier sont des porte-voix des invisibles, des inaudibles et des silencieux, l'écho amplifié des mots  perdus dans le bruit du monde et des maux douloureux qu'on ne veut pas entendre, qu'on ne veut plus prendre le temps d'entendre. Le théâtre devient alors citoyen, prenant sa place dans le concert des voix discordantes, celles qui dénoncent l'horreur destructrice de notre société et proposent une autre forme de vie respectueuse de chacun. 

 

Venir voir "Maureen et William", c'est chercher à mettre de l'espoir sur le futur. D'ailleurs, la pièce sera suivie d'une rencontre-débat avec la troupe. 

 

 

Photos Sylvie Lapray

 

14906877_10211339341420791_3808733028717567261_n.jpg

 

14906844_10211339330020506_728895391969916955_n.jpg

 

14639702_10211339340460767_923928582692967746_n.jpg

Photos Sylvie Lapray

 

 

Lien vers des articles sur le même thème :

Qu'est-ce que le Théâtre Citoyen ?

Compte-rendu / Grande Ceinture / Forum Social / 17 mai 2008

La Grande Ceinture aux Arcades à Dijon / 12 mars 2008

Petites pensées sur les personnages de La Grande Ceinture

A propos des Encavés

26 novembre 2008 / "La Grande Ceinture" au Bistrot de la Scène 

17 mai 2008 au Forum Social de Dijon / La Grande Ceinture



11/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres